Le clavier des jeunes

Forum pour les 10-18 ans afin de parler de sport, de mode, de cinema, de littérature et également rencontrer des gens!


Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

L'avion solar impulse fait route vers Paris

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

Leandre31

avatar
Admin
Admin

C'est la star annoncée du 49e Salon international de l'Aéronautique et de l'Espace qui doit ouvrir ses portes le 20 juin. Après une première tentative avortée samedi soir, le Solar Impulse a décollé mardi matin de Bruxelles et -si tout se passe bien-, est attendu vers 21 heures au Bourget, en région parisienne.

Cet avion prototype a l'envergure d'un Airbus - 64 mètres - mais le poids d'une voiture, soit 1,6 tonne. Ses ailes, recouvertes de 12.000 cellules photovoltaïques, alimentent quatre moteurs électriques d'une puissance de 10 chevaux chacun. Samedi, l'avion, qui avait volé plus de trois heures, avait dû faire demi-tour peu après la commune française de Bavay, dans le nord de la France, en raison d'un vent défavorable qui ralentissait sa progression.

Quelle que soit l'issue de ce vol, mardi, il ne sera pas homologué car l'avion censé fonctionner uniquement à l'énergie solaire a dû recharger 40% de ses batteries avec du courant conventionnel. "Il reste maintenant peu de temps pour être prêt pour le salon et l'équipe ne peut pas se permettre un nouveau contretemps. Comme la météo de ces derniers jours n'a permis de recharger au sol que 60% des batteries avec le soleil, la décision a été prise de compléter exceptionnellement les 40% restant avec du courant conventionnel", indiquent les responsables du projet dans un communiqué.

Dans la cour des grands

Le Solar Impulse s'était posé à Bruxelles le 13 mai après avoir décollé treize heures plus tôt de l'aérodrome militaire suisse de Payerne, bouclant ainsi son premier vol international. Au Bourget, il trônera sur le tarmac au milieu de stars de l'aviation comme l'A380 ou le nouveau 747-8 de Boeing. Si la météo le permet, il devrait voler tous les matins de ce salon, qui se tiendra jusqu'au 26 juin.

Pour ses créateurs suisses, le Solar Impulse n'est pas destiné à une application commerciale. Le but pour eux est de montrer "des solutions technologiques" aux défis d'aujourd'hui et "de toucher un maximum de gens possible", a expliqué Bertrand Piccard, connu pour avoir fait le tour du monde en montgolfière et issu d'une famille d'explorateurs célèbres. "Si un avion est capable de voler jour et nuit sans carburant, alors plus personne ne peut dire qu'on ne peut pas utiliser ce système pour les voitures, le chauffage, la climatisation, etc.", a-t-il plaidé. "On doit revenir à une recherche de solutions (...) et à un esprit de pionnier", a-t-il lancé, les yeux pétillants.

http://pilot's-wings.kazeo.com

Leandre31

avatar
Admin
Admin
Le HB-SIA a décollé ce matin de Bruxelles et progresse lentement vers le Bourget où il devrait arriver ce soir. L’avion zigzague et prend son temps, face à une météo médiocre. Si tout se passe bien, il sera donc bien là pour le salon aéronautique.

Le grand oiseau s’est envolé ce matin à 5 h 10 de l’aéroport international de Bruxelles. Le temps n’est pas très beau en Belgique, et encore moins en région parisienne, mais le vent est moins fort et la couverture nuageuse moins dense que lors de la tentative avortée de samedi dernier.

André Borschberg a commencé par monter en tournoyant jusque vers 4.000 mètres (le « niveau 120 », c’est-à-dire 12.000 pieds) afin de s’installer au-dessus des nuages, au soleil. Alors que le vol était prévu plus bas, au niveau 80, l'équipe de Solar Impulse a dû renégocier sa traversée de l'espace aérien français avec les contrôleurs.
Le HB-SIA au décollage de l'aéroport de Bruxelles le 13 juin 2011 à 5 h 10 (heure locale, et française)
Dès avant 9 heures du matin, les cellules photovoltaïques fournissaient davantage d’électricité que l’avion en consomme et les batteries ont donc commencé à se charger. Cette réserve sera peut-être nécessaire pour poursuivre le vol jusqu’au Bourget car l’avion ne rencontrera pas un ciel bleu immaculé durant son voyage et pourrait finir en volant sous la couche nuageuse avant d’atterrir sur l’aéroport du Bourget.

Vers 8 h 30, plus de 3 heures après le décollage, le HB-SIA était toujours aux alentours de la capitale belge. Sur cette capture d'écran du direct vidéo assuré sur le site de Solar Impulse, on voit les zigzags de l'avion, à gauche. En fait, l'appareil est en train de monter. Son altitude, indiquée sous l'image, est de près de 3.500 mètres. La vitesse par rapport au sol est de 23 km/h. À droite, les indicateurs montrent le bilan d'énergie. La puissance délivrée par les cellules est encore faible (24 % par rapport au maximum) mais les batteries sont déjà plus qu'à moitié chargées.

Avec sa vitesse par rapport au sol d’une soixantaine de kilomètres à l’heure et les changements de cap imposés par les aléas météo, le HB-SIA devrait atteindre l’aéroport de la banlieue nord de Paris vers 21 h 00. Mais c'est ainsi qu'il avait été prévu. Les nuages et la pluie qui sévissent ce matin sur la région parisienne seront toujours là cet après-midi puis le temps va s'améliorer. André Borschberg n'a donc pas à être pressé.

Le vol pouvait être suivi en direct, avec liaison phonique et visuelle avec le pilote, sur le site du Solar Impulse.

http://pilot's-wings.kazeo.com

Diavoletto 1997

avatar
Admin
Admin
Sujets fusionnés,
Cordialement,
Diavoletto 1997


_________________


http://clavier-jeunes.forumdeouf.com

Contenu sponsorisé


Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum